On était en dessous du niveau de la rivière 


Exposition personnelle de Julia Borderie & Éloïse Le Gallo


La Galerie-Espace d’art contemporain du Théâtre de Privas


Du 7 juillet au 1 septembre 2018

Vernissage : Vendredi 6 juillet à 18H30


Sous la proposition de Ekaterina Shcherbakova et Julia Cistiakova


« On était en dessous du niveau de la rivière » est la première exposition du projet de recherche et de création plastique mené par Julia Borderie & Éloïse Le Gallo depuis 2016 en Hexagone.

En partant de la notion de carte développée par Deleuze et Guattari, elles repensent la cartographie étatique à travers une métaphore du corps aux parties rompues. Une carte en tant qu’espace ouvert à renverser, démonter, déchirer est donc une mer de possibilités, un champ de la performance, un collage d’actions sociales et de réalités plastiques. Borderie et Le Gallo perçoivent l’eau comme un hyper-objet qui non seulement relie les différents éléments du corps-territoire, mais participe à sa création. Plonger dans les eaux de l’océan Indien sur les côtes de La Réunion et émerger dans un lac volcanique de l’Ardèche en quelques secondes : le projet témoigne du déplacement physique susceptible de se produire suite à une concentration sur l’imaginaire de la matière aquatique, d’habitude vide sur les cartes officielles. La multitude des voix contribue à la solidification des formes plastiques ; la succession des nombreuses rencontres avec des personnes prêtant leurs mots aux artistes crée de nouveaux scénarios à expérimenter pour l’histoire comme étant une géographie en mouvement.


Cette exposition, où le spectateur est invité à interagir, présente une série d’œuvres produites dans le cadre de la résidence au Château du Pin à Fabras en avril-mai 2018 et à la Cité des Arts de La Réunion en 2017.


Julia Borderie (FR, 1989) et Eloïse Le Gallo (FR, 1989) travaillent ensemble depuis 2015. Anciennes élèves de L'École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy et des Beaux-Arts de Paris, elles mettent au centre de leur démarche la rencontre qui dans la suite construit le sens de la plasticité des creations comme une mémoire sensible des interactions humaines. Elles ont présenté leur travail ensemble et séparément, notamment à Lerka (Saint Denis, La Réunion, 2017), Ter’là (Saint-Denis, La Réunion, 2017), Villa Belleville (Paris, 2017), Fonderie Darling (2015, Montréal), Galerie du Crouss (Paris, 2015), la Parisian Laundry (2014, Montréal), Festival d’art vidéo de Casablanca (2014, Casablanca), le Quadrilatère (2016, Beauvais), Espace des arts sans frontières (2016, Paris).


Dans le cadre des Échappées 2018 du parcours artistique d’art contemporain dans la nature Partage des eaux porté par le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche.

We were below the level of the river 


Solo exhibition of Julia Borderie & Éloïse Le Gallo


La Galerie-Espace d’art contemporain du Théâtre de Privas


From 7 juillet to 1 septembre 2018

Opening: Friday 6 July at 6:30 pm


Curated by Ekaterina Shcherbakova and Julia Cistiakova


"We were below the level of the river" is the first exhibition in Continental France, that belongs to the research-based long-term art project led since 2016 by Julia Borderie & Eloise Gallo.

Starting from the notion of map developed by Deleuze and Guattari, they reconsidered the state cartography through a metaphor of the body with disrupted parts. A map as a space to reverse, dismantle, tear is, therefore, a sea of possibilities, a field of performance, a collage of social actions and plastic realities.

Borderie and Le Gallo perceive water as a hyper-object that not only connects the different elements of the body-territory but participates in its creation. Diving into the waters of the Indian Ocean on the Coast of Réunion Island and emerging in a volcanic lake of Ardèche in a few seconds: the project bears a testimony of the physical displacement taking place due to the concentration on the fantasy of aquatic matter, usually empty on official maps.

The multitude of voices contributes to the solidification of forms; the succession of numerous encounters with persons lending their words to artists creates new scenarios to experiment for history as geography in movement.


This exhibition, where the viewer is invited to become a protagonist, presents a series of works produced during the residency at Château du Pin in Fabras in April-May 2018 and at La Cité des Arts in La Réunion in 2017.


Julia Borderie (FR, 1989) and Eloise Le Gallo (FR, 1989) have been working together since 2015. Former students of the National School of Arts of Paris-Cergy and the Beaux-Arts of Paris, they put at the center of their approach the encounter that later constructs the formal meanings of creations as a sensitive memory of human interactions. They presented their work together and separately, notably at Lerka (Saint Denis, Reunion Island, 2017), Ter'la (Saint-Denis, Reunion Island, 2017), Villa Belleville (Paris, 2017), Darling Foundry (2015, Montreal), Galerie du Crouss (Paris, 2015), Fonderie Darling (2014, Montreal), Casablanca Video Art Festival (2014, Casablanca), Le Quadrilatère (2016, Beauvais), Espace des arts sans frontières (2016, Paris).

info
×
Using Format